Le No Kill, une pratique de pêche en vogue !

La chasse et la pêche sont des pratiques connues par l’être humain depuis la nuit des temps. Ces méthodes ont souvent recours à la souffrance animale afin d’y aboutir. Les chasseurs et les pêcheurs ont une réputation à aimer la faune et la flore alors que contradictoirement, ils tuent les animaux avec leur activité. Mais de nos jours, il existe un style pêche qui se retrouve plutôt dans la dimension sportive : la pêche No Kill. Il s’agit d’une tendance visant à pêcher un poisson pour ensuite le relâcher aussitôt. En quoi consiste exactement cette pratique ? Comment a-t-elle vu le jour ? Vous allez en découvrir un peu plus sur cette tendance en vogue dans cet article.

Le No Kill : un peu d’histoire

Cette pratique a vu le jour dans le cours du XXè siècle chez les pêcheurs américains. Dans le territoire français, le terme No Kill a été adopté après son ancien nom qui était « catch and release ». Dans les pays anglo-saxons, ce terme No Kill n’y est pas utilisé. Cette pratique naquit avec le développement de la pêche sportive où les poissons pêchés ne devraient pas être tués quel que soit leur taille et leur âge.

En quoi consiste exactement cette pratique ?

La pêche No Kill est bel et bien différente de la pêche traditionnelle car elle consiste à appâter un poisson avec des éléments autres que l’hameçon. Cette méthode de pêche se veut avant tout d’apprécier le poisson et de le relâcher sans la moindre trace de blessure : apprécier le moment et le respecter tout en utilisant des hameçons spécialisés à cet effet. D’ailleurs pour cette façon de pêcher, il faut ramener le poisson avec une épuisette et ensuite enlever l’hameçon dans un seau d’eau préparé au préalable. Au final, il ne faut pas laisser le poisson en dehors de l’eau trop longtemps car après quelques secondes, celui-ci risque déjà de perdre sa vie.

Les grandes lignes de la pêche No Kill

Cette méthode de pêche vise avant tout à préserver le milieu aquatique tout en pêchant. Mais cette tendance comprend éventuellement des failles si que le pêcheur ne maîtrise pas sa technique : les poissons peuvent revenir blessés ou même mourants. Avant de faire sortir un poisson de l’eau, il est nécessaire de s’humidifier les mains pour ne pas causer un choc pour le poisson et de plus, il faut s’assurer de respecter le temps maximum pour le poisson en dehors de l’eau.

Matériel de pêche : où s’équiper à pas cher ?
Louer un bateau pour pêcher grâce à des plateformes de location sur internet